Connect with us

Culture

Matt Lauer Accused Of Rape By Former NBC Employee…

Published

on



Wednesday 9th of October, 2019. Disgraced TODAY anchor Matt Lauer has been accused of rape by a former NBC colleague. According to Variety, the allega…
Article: https://newsbotnetwork.com/entertainment/matt-lauer-accused-of-rape-by-former-nbc-employee/
#News #Entertainment

I put a lot of work into building NewsBOT. Please be patient with incorrect images and mispronounciations, these things will take time to fine-tune. NewsBOT is a work in progress. I don’t want this to be just another bot channel, I want to create something unique. If you have any suggestions I’d love to hear them.

Official Website: https://newsbotnetwork.com
Facebook: https://facebook.com/NewsBOTNetwork
Twitter: https://twitter.com/NewsBOTNetwork
Pinterest: https://www.pinterest.com/NewsBOTNetwork/

Sources:

Story: https://consequenceofsound.net/2019/10/matt-lauer-rape-allegations/
Image: https://cdn.cnn.com/cnnnext/dam/assets/191009060005-02-matt-lauer-file-20130513-large-169.jpg
Image: https://i2.wp.com/metro.co.uk/wp-content/uploads/2019/10/GettyImages-872271992.jpg?quality=90&strip=all&zoom=1&resize=644%2C429&ssl=1
Image: https://pmctvline2.files.wordpress.com/2019/10/matt-lauer-rape-allegation.jpg?w=620
Image: https://media4.s-nbcnews.com/j/newscms/2019_41/3044296/191009-matt-lauer-mc-803_cbc2d6fcbcdfde89290f593b182cf5fc.nbcnews-fp-1200-630.JPG
Image: https://s.abcnews.com/images/GMA/191009_gma_pilgrim_hpMain_16x9_992.jpg
Image: https://media12.s-nbcnews.com/j/MSNBC/Components/Video/201910/tdy_news_radford_lauer_191009_1920x1080.760;428;7;70;5.jpg
Image: https://s.yimg.com/ny/api/res/1.2/_FlWatvfcO7jT043_2sFiA–~A/YXBwaWQ9aGlnaGxhbmRlcjtzbT0xO3c9ODAw/https://media.zenfs.com/en/people_218/586e36af73652bf4319c5ff544f2ef4b

source

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

« Le jour où je ne serai plus curieux, je ne serai plus un artiste »

Published

on

By


INTERVIEW

Quand il arrive dans la pièce, le bonhomme impressionne. Sting, l’homme qui a vendu plus de 100 millions d’albums, apparaît tranquille, moulé dans un t-shirt blanc, affûté comme un jeune homme. « J’ai eu 68 ans la semaine dernière, mais j’ai toujours l’impression d’en avoir quatorze », plaisante le chanteur.

L’ancien leader de The Police a accepté de recevoir Europe 1, à quelques heures de son concert à l’AccorHotels Arena vendredi soir, coup d’envoi de sa mini tournée française, qui passera notamment par Orléans, Lille ou encore Bordeaux.

Après 45 ans de carrière, le dynamisme et la créativité du chanteur impressionne, quand beaucoup d’artistes pop-rock de sa génération ont succombé à leurs démons. « Je suis content d’être toujours là. Beaucoup de mes amis sont partis déjà. Alors il faut vivre les choses à fond. On ne sait pas ce qui peut se passer demain », relève-t-il. En mai dernier, Sting sortait My Songs, son quatorzième album studio depuis qu’il a lancé sa carrière solo au milieu des années 1980. « Je suis un travailleur, vraiment. J’aime travailler, gagner de l’argent, nourrir ma famille, payer des impôts et j’espère ne jamais m’ennuyer. »

« Je suis un artiste populaire, pas culte mais populaire »

Une vitalité qui ferait presque oublier que le chanteur est déjà sept fois grand-père. Rien que ça. « Certains sont trop jeunes pour savoir que je suis une rock-star, mais je ne me présente pas comme tel. Je suis juste le grand-père », sourit-il. « Pour moi, c’est très gratifiant de voir le public dans mes concerts, avec des gens très jeunes, d’autres de mon âge ou plus vieux. Il y a autant d’hommes que de femmes, avec un mélange de toutes les races, de toutes les orientations sexuelles. Je suis un artiste populaire, pas culte mais populaire. Ça a toujours été mon ambition et je profite de ce privilège. »

« Curieux du monde qui l’entoure », l’interprète de Roxanne refuse de vivre dans une bulle : « Le jour où je ne serais plus curieux, je ne serais plus un artiste », assure-t-il. Son acuité se porte notamment sur les sujets brûlants d’actualité, comme le Brexit. Le chanteur avait voté contre, et il n’a pas changé d’avis. Particulièrement impliqué dans la défense de l’écologie, Sting n’est pas resté insensible non plus au discours de la jeune Greta Thunberg. « Je pense que son courage et sa colère sont des armes très puissantes. Son discours aux Nations unies était extraordinaire », s’enthousiasme-t-il. « Il faut dire que ma génération a laissé tomber sa génération. On devrait tous se sentir coupable. J’ai déjà vécu l’essentiel de ma vie, pas elle, alors je comprends sa colère. Elle a raison. » De quoi, peut-être, inspirer un prochain titre.



Source link

Continue Reading

Culture

Niagara Wheatfield High School rape victim shares her story

Published

on

By



Niagara Wheatfield High School rape victim shares her story

source

Continue Reading

Culture

Le Brexit « distrait » des vrais problèmes du Royaume-Uni, s’indigne le réalisateur Ken Loach au Festival Lumière

Published

on

By


Aux yeux du réalisateur britannique Ken Loach, invité du Festival Lumière à Lyon, le Brexit est l’arbre qui cache la forêt.

Interrogé sur le Brexit, sur lequel doivent voter samedi 19 octobre les parlementaires de la Chambre des Communes britannique, Ken Loach, estime que la question qui occupe le Royaume-Uni depuis trois ans n’est qu' »une distraction » face aux dérives de l’ultralibéralisme.

Toujours aussi engagé, le cinéaste militant anglais, invité du Festival Lumière à Lyon, dont le dernier film Sorry We Missed You, sur l’uberisation, sort mercredi 23 septembre en France, juge que la « nécessité de se battre » n’a « jamais été aussi forte« . « Je pense que nous devons combattre cela de toutes les façons possibles, politiquement, en s’organisant, en comprenant les causes de ce qui ne va pas« , alors que cette « économie libérale de marché entraîne des baisses de salaires, des fermetures d’entreprises, du chômage, de l’insécurité et l’augmentation de la pauvreté dans de nombreux endroits« , a-t-il développé.

Le réalisateur britannique Ken Loach sur le tournage de son film « Sorry We Missed You » en 2019. (Copyright Joss Barratt)

« Nous devrions nous trouver renforcés par notre nombre. Nous sommes beaucoup et ils sont peu« , a-t-il martelé, estimant qu’il « y a de l’espoir« . « L’espoir c’est quand les gens se battent« , a-t-il dit lors de sa masterclass, où il dialoguait avec le directeur de l’Institut Lumière Thierry Frémaux et la députée de la France insoumise Clémentine Autain.

Pour cet inlassable combattant, face à cette lutte à mener, « le Brexit est une distraction« , car « les gros problèmes que nous connaissons alors que nous sommes dans l’Union européenne, ils seront toujours là quand nous la quitterons« . « Et si Boris Johnson est Premier ministre, les problèmes seront encore plus importants« .

L’Union européenne a donné son feu vert jeudi à un accord sur le Brexit négocié juste avant un sommet européen, mais le Premier ministre Boris Johnson va devoir batailler pour le faire accepter par son Parlement. Jeremy Corbyn, le chef du Parti travailliste, principale formation d’opposition au Royaume-Uni, a appelé les députés britanniques à le « rejeter« .

Alors que des élections législatives anticipées devraient avoir lieu dans les semaines ou mois à venir au Royaume-Uni, Ken Loach a estimé que le Parti travailliste « répond(ait) à ce dont les gens ont besoin« . « Ils ont besoin d’un système de santé, ils ont besoin d’emplois sûrs, ils ont besoin de savoir qu’ils peuvent planifier une vie digne« , a-t-il dit.

Dans Sorry We Missed You, film coup de poing en compétition au dernier Festival de Cannes, Ken Loach raconte l’histoire d’un couple, Ricky et Abby, parents de deux enfants, qui travaillent dur sans parvenir à se désendetter. Lassé d’enchaîner les jobs mal payés, Ricky achète une camionnette afin de devenir chauffeur-livreur à son compte, tout en étant embauché par une agence, un travail qui va le mettre encore un peu plus en difficulté.

Le Pacte

L’idée du film est venue à Ken Loach et son scénariste Paul Laverty alors qu’ils visitaient des banques alimentaires (qui fournissent des repas aux plus démunis) pour son précédent film, Moi, Daniel Blake, Palme d’or à Cannes en 2016.

« Il y avait des gens là-bas qui travaillaient, qui n’étaient pas juste des personnes sans emploi ou qui vivaient dans la rue, mais des travailleurs pauvres« , a-t-il raconté. « On s’est rendu compte que les deux tiers des nouveaux emplois de ces dix dernières années étaient des emplois précaires« . L’histoire de ces emplois, « c’est celle que nous voulions raconter, nous avons senti que c’était nécessaire« .

Pour Ken Loach, éternel défenseur des classes laborieuses, « un film qui est simplement de la propagande n’est pas un bon film« . Mais, « il y a un lien ombilical entre les joies, les tristesses et les difficultés de notre vie privée et la situation économique et sociale dans laquelle on se trouve« , a-t-il ajouté. « On ne peut pas couper le cordon« .



Source link

Continue Reading

Trending

Мы используем cookie-файлы для наилучшего представления нашего сайта. Продолжая использовать этот сайт, вы соглашаетесь с использованием cookie-файлов.
Принять