Connect with us

Techno

Biden se dit favorable à une procédure de destitution contre Trump

Published

on



Une «menace» pour les États-Unis, un président qui a «trahi» son pays: Joe Biden en tête, les ténors démocrates ont fait front mercredi contre Donald Trump qui, sous la menace d’une procédure de destitution, a choisi l’affrontement maximal.

Donald Trump «piétine la Constitution», a tonné l’ancien vice-président de Barack Obama et possible adversaire du milliardaire républicain en 2020.

«Pour protéger notre Constitution, notre démocratie, nos principes fondamentaux, il doit être visé par une procédure de destitution», a ajouté Joe Biden depuis le New Hampshire, affirmant, dans un discours cinglant, que le milliardaire avait «trahi» son pays et représentait «une menace».

«Pathétique», lui a répondu le locataire de la Maison-Blanche dans un tweet.

L’issue du «clash» constitutionnel qui démarre sera lourd de conséquences pour M. Trump, mais constituera aussi un test pour les institutions démocratiques américaines.

La stratégie de la Maison-Blanche est claire: bloquer toutes les demandes, tenter de convaincre l’électorat républicain que la procédure en cours n’est qu’une basse manœuvre politique et se servir de cette dernière pour galvaniser les troupes pour l’élection présidentielle à venir.

Mais selon un sondage de Fox News mercredi, 51% des électeurs souhaitent désormais que Donald Trump soit destitué, contre 42% selon le même sondage réalisé en juillet. Cette hausse est y compris due aux électeurs républicains, dont la proportion à se déclarer en faveur d’une destitution a augmenté de 5 points de pourcentage.

«Les démocrates-qui-ne-font-rien sont obsédés par une seule chose: nuire au parti républicain et au président», a tweeté Donald Trump mercredi matin. «La bonne nouvelle, c’est que NOUS ALLONS GAGNER!!!!»

Dans un courrier de huit pages aux accents plus politiques que juridiques, l’avocat de la présidence, Pat Cipollone, a informé mardi le Congrès que l’administration Trump ne participerait pas à une enquête «partisane et anticonstitutionnelle».

Pour le chef de la majorité démocrate à la Chambre des représentants, Steny Hoyer, qui a rappelé que «personne n’était au-dessus des lois, même le président Trump», cette missive ne change rien au fond du dossier. «Les Américains méritent de connaître les faits et la Chambre ne relâchera pas ses efforts pour mettre en lumière la conduite du président», a-t-il écrit.

La bataille devrait rapidement passer sur le terrain juridique. Donald Trump a d’ailleurs estimé mercredi qu’elle finirait «probablement» devant la Cour suprême.

Mais l’«impeachment» est avant tout affaire de volonté politique et la perception dans l’opinion publique de la procédure jouera un rôle crucial dans les semaines à venir.

Les démocrates, qui ont souvent des difficultés à trouver le bon ton, ou la bonne stratégie face au style résolument provocateur de Donald Trump, s’efforcent de démontrer que l’affaire ukrainienne est de nature différente des scandales qui ont jusqu’ici éclaboussé sa présidence.

Le point de départ est simple: un échange téléphonique, au coeur de l’été, entre le président des États-Unis et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky au cours duquel M. Trump lui a demandé de chercher des informations compromettantes sur son rival Joe Biden.

Lanceur d’alerte dans le viseur
Empêcher le Congrès d’avancer dans son enquête pourrait constituer une entrave à la justice, rappellent-ils par ailleurs, soulignant que cela avait été l’un des trois motifs de destitution retenus à l’encontre du président Richard Nixon en 1974, avant sa démission.

La première salve a été tirée mardi par la Maison-Blanche qui a interdit à l’ambassadeur des États-Unis auprès de l’Union européenne Gordon Sondland, un «acteur-clé» dans l’affaire ukrainienne, de témoigner devant les élus.

Les chefs démocrates des commissions chargées des investigations ont immédiatement riposté en lui adressant une injonction exigeant qu’il témoigne le 16 octobre et présente des documents que le département d’État refuse de livrer.

Les élus espèrent par ailleurs entendre vendredi l’ancienne ambassadrice des États-Unis à Kiev, Marie Yovanovitch, que Donald Trump avait critiquée lors de l’appel avec son homologue ukrainien.

Pour l’heure, Donald Trump accentue ses attaques contre le lanceur d’alerte – un membre des services de renseignement dont l’identité est tenue secrète – dans l’espoir de le décrédibiliser.

«L’avocat du lanceur d’alerte est un gros démocrate. Le lanceur d’alerte a des liens avec l’un de mes opposants démocrates», a tweeté Donald Trump, appelant ce dernier à «s’excuser» et les élus à mettre fin à leurs auditions «ridicules».

Le président américain, en retrouvant cette fin de semaine les estrades de campagne, jeudi dans le Minnesota et vendredi en Louisiane, aura l’occasion de tester son message devant des foules tout acquises à sa cause.

source

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Techno

Les compteurs Linky sans risque pour l’ANFR, Apple fonce sur les bagues connectées, iOS 13 en pointe contre le tacking ; c’est le 7ème ZD Brief saison 2

Published

on

By

Voici le septième épisode (saison 2) du ZD Brief, le podcast dédié aux nouvelles technologies.

Après des années de débats et controverses, l’Agence nationale des
fréquences (ANFR) a tranché
: le compteur Linky, tant décrié pour ses
risques supposés sur la santé, est définitivement sans danger.

Au
terme d’une étude réalisée en 2018 dans le cadre du dispositif national
de surveillance
de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques dans la bande 9
kHz – 100 kHz, l’ANFR a constaté la conformité du niveau d’exposition
aux champs électromagnétiques dans cette bande de fréquence.

L’Autorité
a constaté l’inocuité du dispositif de compteur électrique d’Enedis
dans le cadre d’un dispositif de test ouvert aux particuliers et aux
collectivités locales afin de permettre à ces derniers de faire mesurer
gratuitement l’exposition aux ondes électromagnétiques
aussi bien dans les locaux d’habitation que dans des lieux accessibles
au public.

Il n’y a pas qu’Amazon
qui pense que les bagues connectées ont un potentiel en tant qu’interfaces
pour contrôler d’autres périphériques. Apple a déposé un brevet
pour plusieurs déclinaisons d’une bague qui serait associée à un autre
périphérique avec lequel elle pourrait interagir au moyen de gestes et de
commandes vocales
.

Le document décrit un modèle de bague équipé de microphones
et d’une surface tactile et évoque même un dispositif de retour d’effet
haptique. Il est aussi question d’un capteur de mouvement qui reconnaîtrait
l’écriture manuscrite et le geste pour tourner une page.

Les fournisseurs de technologie espèrent que l’avenir est au pliable.
Ils pensent que c’est la prochaine grande tendance, et qu’elle trouvera
sa place entre tablettes et smartphones. Ces appareils peuvent avoir des
écrans qui se replient (comme le Samsung Galaxy Fold) ou se déploient (comme le Huawei Mate X), ou ils peuvent utiliser des charnières qui relient deux écrans (comme les prochains appareils Surface Neo et Duo de Microsoft).

Le journaliste Matthew Miller, qui a pu tester pendant quelques jours le Galaxy Fold, dit qu’un avenir avec un seul appareil pourrait être plus proche que l’on ne le croit habituellement.

Il
s’agit d’un appareil qui vous donne suffisamment de place sur l’écran
pour être productif lorsque vous êtes en, situation de mobilité, mais
qui peut également se connecter à un écran et un clavier pour bénéficier
d’une expérience desktop à la maison ou au bureau. Une option tentante,
qui permet de réduire le besoin d’avoir un ordinateur portable pour
faire correctement son travail.

Les employés sont de plus en plus enclins à faire confiance à
l’intelligence artificielle plutôt qu’à leur manager mentionne un
sondage réalisé pour Oracle et Future Workplace. 8 370 employés,
managers et responsables RH de 10 pays ont été interrogés sur le rôle de
l’IA dans l’entreprise. Voici les résultats notables de l’étude :

  • 64 % des employés feraient plus confiance à un robot qu’à leur manager.
  • La moitié des répondants se sont tournés vers un robot au lieu de leur manager pour obtenir des conseils.
  • En
    France, 56 % des employés font davantage confiance aux robots qu’aux
    managers, le Royaume-Uni (54 %) et les États-Unis (57 %).
  • 89 % des travailleurs en Inde et 88 % des personnes interrogées en Chine font davantage confiance aux robots qu’aux managers.
  • 56 % des hommes se sont tournés vers l’IA pour leurs gestionnaires et 44 % des femmes l’ont fait.
  • 82
    % des gens pensent que les robots peuvent faire mieux que les managers.
    Les principaux atouts des robots sont la fourniture d’informations
    impartiales, le respect des horaires de travail et la gestion d’un
    budget.
  • Mais 45 % des répondants ont déclaré que les managers
    comprennent mieux leurs sentiments que l’IA et 33 % sont meilleurs en
    coaching.
  • 34 % des répondants souhaitent une meilleure interface utilisateur pour l’IA au travail.  

Lors du lancement d’iOS 13, Apple avait mis en avant les nouvelles
fonctionnalités de sécurité de la mise à jour de son système
d’exploitation mobile. Alors que la dernière version de l’OS de la
marque à la pomme se déploie aujourd’hui sur l’ensemble du parc de
smartphones Apple, celles-ci s’illustrent enfin de manière concrète.

Apple
a ainsi mis fin aux agissements d’applications
qui suivaient
jusque-là nos moindres faits et gestes sans même que nous en soyons
averti. Avec le déploiement d’iOS 13, Apple a ajouté un certain nombre
de fonctions de confidentialité impressionnantes et indispensables à son
OS mobile, en garantissant à ses utilisateurs une meilleure information
concernant les pratiques de certaines des applications installées sur
leurs appareils.

Cette nouvelle fonctionnalité vous permet ainsi d’accéder à une option
capable soit de continuer le suivi en arrière-plan, soit de n’autoriser
le suivi que lorsque vous utilisez l’application. Il s’agit d’une fonction de confidentialité très pratique, qui vous
permet de surveiller des applications que vous avez peut-être laissé
végéter dans les méandres du fond de votre appareil, mais qui, de leur
côté, sont loin de vous avoir oublié !





Source link

Continue Reading

Techno

Analyse technique FOREX et Bitcoin du 18-10-2019 en Vidéo par boursikoter

Published

on

By



Testez mon courtier en démo : https://boursikoter.com/clic_activtrades.html

Découvrez tous mes outils de Trading ici : https://mytradingshop.com/

Suivez-moi sur
Internet : https://www.boursikoter.com
Facebook : https://www.facebook.com/ikiu91
Twitter : https://twitter.com/ikiu91

Analyse technique Indices du CAC 40 et du FOREX, tutoriels de formation vidéo bourse, signaux robot de trading en direct, et chat boursier gratuit sur http://www.boursikoter.com/tchat-boursier-signaux-trading-cac-40-en-temps-reel/
Stratégie de trading automatique en temps reel et trading live sur compte reel pour découvrir comment il est possible de gagner en bourse.

source

Continue Reading

Techno

14/10/19 :AGGRAVATIONTORTURES ,DANGER POUR MA VIE.!./ PREUVES

Published

on

By



mon Port: 0660839079/ Abonnez vous ici : https://www.youtube.com/channel/UCtMWep8lHNjeq-eix47tidw

vidéo où je vous explique en quoi la défense de T. Ramadan, en accord avec son avocat , me semble suicidaire ,.. et en quoi la parole de T. Ramadan est plus bridée (à tort) que jamais,( cf son linterwiew avec J Bourdin le 06 sept 2019..) pour respecter cette stratégie de défense .qui l’ enfonce depuis oct 2019…. ;… je me permets certaines analyses , certaines questions concernant sa défense ;….et même certains conseils .. de persécutée à persécuté, gravement victimes du même lobby ..

attention !i . VERIFIEZ VOTRE ABONNEMENT ! DE TEMPS EN TEMPS et si votre abonnement a été supprimé à votre insu par l’ordure, , REABONNEZ VOUS !!( lien au dessus) en rendant vos abonnement s visibles ( en décochant dans cos paramètres, la case  » gardez vos abonnements privés car ça aide à ma sécurité ! Merci ).

IMPORTANT !!!! !* voir toutes les CAPTURES D  » ECRAN qui grillent les faussaire du lobby de Youtube ! –  » Preuves Méthodes nazies et Gigantesque Arnaque (aux vues, likes,,abonnés) sur Youtube ! par le lobby judéonazisioniste /juin 2018  » http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/2018/06/nnnn.html

Lien vers documents preuves dans ma terrible persécution: http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/article-b-el-beze-quelques-documents-preuves-de-mon-affaire-125145562.html

LIen vers liste de noms dans ma terrible persécution : http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/article-liste-de-noms-des-protagonistes-essentiels-dans-cette-affaire-118550135.html

Lien vers mon blog: http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/

lien vers la page de VENTE DE MON RECUEIL DE POEMES ( 77 poèmes) SUR AMAZONE : : https://www.amazon.fr/Recueil-Poemes-Beatrice-EL-BEZE/dp/1726269485

lien de ma vidéo : B. EL BEZE- MENACES DE MORT LE 22 fév 2019, VIA LE LOBBY! A MON ENCONTRE ! ECOUTEZ LES MESSAGES !: https://youtu.be/BqBi3udbQf8

Béatrice EL BEZE – Narration chronologique de ma terrible affaire de 2002 à ce jour / déc 2017…https://www.youtube.com/playlist?list=PLR6wADBO9yIl2FS3KUYcOA-YMRXyFjqdU

La terrible traitrise d’Alain Benajam (Président Reseau Voltaire France). avec ses mails privés à l’appui … Danger pour ma vie / Beatrice EL BEZE: http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/article-la-terrible-traitrise-d-alain-benajam-president-reseau-voltaire-france-danger-pour-ma-vie-beatrice-e-123939465.html

Pressions du lobby révélées (voir copié collé!) par Ahmed Moualek (LBS) dès l’été 2007, il cèdera à l’été 2008./ Béatrice EL BEZE .. : http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/article-pressions-revelees-voir-copie-colle-par-ahmed-moualek-lbs-des-l-ete-2007-il-cedera-a-l-ete-200-124020631.html

*lien de ma lettre ouverte : Beatrice EL BEZE à Alain SORAL (lettre ouverte du 04 juillet 2014) : http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/article-beatrice-el-beze-a-alain-soral-04-juillet-2014-124097597.html

source

Continue Reading

Trending

Мы используем cookie-файлы для наилучшего представления нашего сайта. Продолжая использовать этот сайт, вы соглашаетесь с использованием cookie-файлов.
Принять