Connect with us

Culture

Mobilisation écologique des grands groupes : Vieux pots et meilleures soupes ?

Published

on



RSE







,
par Nicolas Monier

Dans un contexte de mobilisation écologique, les grands groupes, soucieux de répondre aux attentes de leurs clients ne pouvaient rester inactifs. Parmi les nouvelles recettes mises en place, d’anciennes méthodes justement issues de l’économie circulaire, comme la bonne vieille consigne.

 
Difficile en mai dernier d’être passé à côté du lancement de la plate-forme Loop. En effet, la société Terra-Cycle, associée à plusieurs géants de l’agro-alimentaire parmi lesquels notamment Coca-Cola, Danone ou encore Nestlé, propose désormais aux consommateurs de remettre au goût du jour le bon vieux système de la consigne abandonnée voilà plus de 30 ans. Les clients ont ainsi la possibilité de commander en ligne certains produits de consommation courante dans des contenants durables, réutilisables et consignés. Dernière étape, la récupération chez les consommateurs de ces emballages vides qui sont alors entièrement reconditionnés et de nouveau prêts à l’usage.

 

De l’occasion chez Ikea

“Si cette fameuse consigne a été abandonnée en France il y a plus de trente ans au profit de la collecte sélective, le bac jaune, pour les produits/emballages à destination des ménages, c’était bien en raison de son impact environnemental global négatif (surconsommation d’eau et de pétrole lié au transport notamment)”, remarque Christèle Chancrin. Et la dirigeante de la société E3 Conseil, spécialisée en eco-contributions et réduction d’emballages de poursuivre : “De plus, par méconnaissance de notre système de gestion des déchets (par ailleurs d’une complexité infinie), les gens ne mesurent pas à quel point la réintroduction de la consigne, loin de récompenser leur geste, va coûter beaucoup plus cher sur nos produits.  Par exemple, un surcoût de 0,2 euro par bouteille versus 0,1 euro via la REP emballage [responsabilité élargie des producteurs].”

Mais, on le voit, face à la lassitude des consommateurs pris dans l’étau de la consommation de masse et la prise de conscience environnementale, les grands groupes se devaient de prendre un virage eco-friendly. “Avec Loop, on observera une scission entre deux mouvements zéro-déchet : le mouvement initial, engagé, qui achète déjà ses produits en vrac ou chez le producteur, bien souvent localement et en bio ; et le mouvement “Loop”, adepte des produits de grande distribution, qui continuera à consommer à l’identique mais avec la conscience plus tranquille sur la gestion de ses déchets. Cela ne va pas vraiment dans le sens de l’autonomie et de la responsabilisation citoyenne, même si c’est déjà plus responsable que le modèle de grande distribution classique que l’on a connu jusqu’à aujourd’hui”, analyse Tiphaine Vidal à la tête d’Ethik Partner, société spécialisée dans le conseil en développement durable/RSE.

consigne-loop-ikea

Dans un autre registre, mais toujours sur ce créneau de l’économie circulaire, le géant suédois Ikea expérimente en Écosse la vente de produits d’occasion. Le vieux concept de seconde main marketé désormais par le spécialiste du mobilier en kit. Pour les clients, la possibilité de revendre leurs anciennes acquisitions contre des bons d’achat. Pour Ikea, le souhait de reconditionner ses produits avant de les revendre à bas coût. Une économie circulaire que certains experts saluent.

“Étant donné le nombre de produits qu’il met sur le marché, c’est important ! Il intègre par exemple depuis plusieurs années du carton recyclé dans son mobilier en lieu et place de l’utilisation de bois massif limitant un peu la déforestation. Le fait qu’il teste actuellement la collecte de son mobilier usagé a plusieurs intérêts : le consommateur est récompensé par un bon d’achat quand il rapporte son mobilier usagé ou dont il souhaite se défaire, note Christèle Chancrin.  Et pour l’enseigne, collecter ses propres produits facilitera les opérations de réparation et de reconditionnement en vue de leur réutilisation ou bien le recyclage des matériaux car elle en maîtrise mieux que quiconque leur composition et les techniques de fabrication.”

 

Le big data en ligne de mire

Mais certains experts, comme Tiphaine Vidal s’accordent à dire qu’il ne s’agit pas vraiment d’un retour en arrière, puisque la plupart de ces groupes conserve toujours leur modèle “grande consommation” tout en s’engageant dans des activités à caractère social ou environnemental. D’autres, comme l’entrepreneur belge Gunter Pauli, chantre du développement durable sont plus cyniques.

“Je crois que l’intérêt des vingt-cinq grands acteurs associés au projet Loop est de pouvoir s’approprier les données très détaillées de leurs clients. Ces entreprises, et ça vaut aussi pour Ikea, sont obsédées par l’opportunité d’obtenir les données consommateurs ! C’est à mon sens une approche purement big data. Mais j’ai confiance dans les intentions de TerraCycle. Tom Szaky, le fondateur de TerraCycle, a déjà prouvé par le passé sa détermination et sa capacité à mobiliser les multinationales.” Affaire à suivre.

 
 



Source link

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Bottes de septième ciel – Culture / Next

Published

on

By


Tiens ! La botte ! Comment éviter toute connotation sexuelle à cet objet profond, serré comme un fourreau, d’ailleurs fourré lui-même (pas dans les contes certes, mais on fait bien dire ce qu’on veut aux objets des contes). Du reste, ne dit-on pas proposer la botte à quelqu’un qu’on souhaiterait vivement chausser ? Botte de foin, de poireaux, de sept lieues (les voilà, on y arrive, je sais où je vais avec mes grosses sabottes), il est question ici dans l’expression de la botte secrète de Lagardère qui d’un coup d’épée pourfendait son adversaire, si tu vois l’idée de l’épée qui embroche son ou sa partenaire.

De l’épée au fourreau qui l’enserre il n’y a qu’un pas, un grand pas, puisque la botte de sept lieues qu’on retrouve dans le Petit Poucet et le Chat botté (et non pas le chas, ça va bien les allusions symboliques, les contes en sont déjà farcis, si on ose dire), permet de parcourir plus de 30 km en une seule enjambée. «Les bottes de sept lieues, explique Ghislaine Chagrot, spécialiste des contes à la BNF (1), tirent leur nom de la distance des relais de poste installés toutes les sept lieues à partir de Louis XI, ce qui équivaut à la distance qu’un cavalier peut parcourir au galop» : de 28 à 35 km, soit ce qu’un marcheur peut parcourir en sept heures. Leur rôle, comme les petits cailloux du Poucet abandonné par ses vieux dans la forêt (on passera sur les fantasmes d’abandon très présents dans les contes et correspondant à de fréquentes situations en ce siècle de famine), c’est d’aider le Petit Poucet. Elles appartiennent à l’ogre, haute figure d’agressivité orale et de père castrateur. Le Petit Poucet les lui tire discrètement et «à la fin du conte, vole toutes les richesses de l’ogre».

A lire aussi Dans la valise des fées (5/7) : Fuseau ovaires

Comme quoi, les plus humbles peuvent toujours s’en sortir car, comme aime à le répéter Bettelheim – si tu suis un peu, on rabâche depuis samedi sur la Psychanalyse des contes de fées – un conte, c’est le miroir de nos vies, une leçon qui peut en gros se résumer à «malgré les épreuves, la vie est belle». Au chat, que récupère le fils du meunier qui croit qu’il a pas de bol parce que ses frérots ont touché le gros lot, elles vont servir à donner la puissance humaine. Le conte du Chat botté, en ce qu’il est un peu amoral, avec pas vraiment de gentils pas vraiment de méchants, donne au petit lecteur la même idée que le Petit Poucet : tu vas t’en sortir, mon enfant, même avec de la ruse et de la tricherie (dans la vraie vie, tu peux te gratter). On peut y voir un récit initiatique basé certes sur le mensonge (le chat fait croire au roi que son pauvre maître est le marquis de Carabas et la princesse tombe in love du gueux en pensant que c’est un vrai prince, comme quoi l’habit fait le moine).

Les bottes ont ça d’intéressant dans le catalogue des objets merveilleux qu’elles peuvent aider à faire le bien ou le mal, selon qu’elles sont portées par le héros (le poucet) ou un personnage néfaste (l’ogre). Et c’est, rappelle Ghislaine Chagrot, «dans la Belle au Bois dormant de Perrault qu’elles apparaissent pour la première fois : lorsque l’accident arriva à la princesse, la bonne fée qui lui avait sauvé la vie en la condamnant à dormir cent ans fut avertie par un nain qui avait des bottes de sept lieues». Etant prévenue, elle peut revenir vite et endormir tout le monde pour éviter la panique.

Et puis la botte est accompagnée de chiffres magiques aussi, comme d’autres contes font régner les couleurs (rouge surtout). Le 7 est omniprésent dans le conte du Petit Poucet, il apparaît quatre fois : la fratrie est composée de sept garçons, l’ogre a sept filles, les bottes sont de sept lieues et le Petit Poucet est âgé de 7 ans. Et pour ceux qui n’auraient toujours pas saisi la valeur sexuelle distillée dans chaque conte, rappelons que ces bottes sont des fées qui s’ajustent à la taille de celui qui les chausse et «avaient le don de s’agrandir et s’apetisser selon la jambe de celui qui les chaussait», rappelle Ghislaine Chagrot. Plus tard, il est précisé qu’elles fatiguent fort leur homme. Et ? Non rien.

Samedi : le balai

(1) Centre national de la littérature pour la Jeunesse et coresponsable de la rubrique contes de la Revue des livres pour enfants.


Emmanuèle Peyret





Source link

Continue Reading

Culture

The Sarmenta-Gomez Rape Slay

Published

on

By



The sins of former Philippine Mayor Antonio Sanchez as convicted by the country’s Supreme Court Originally shown in « Crime Klasik. »

source

Continue Reading

Culture

One Western Visayas: Na-rape sa Baboy Natumod na?

Published

on

By



Tag-iya may ginasuspetsahan nga nag-rape sa iya manugbata nga baboy.

See what’s fresh from your first hand source of regional news, events, and activities— visit the official website of GMA Regional TV: www.gmaregionaltv.com

Follow us on Facebook, Twitter, and Instagram: @gmaregionaltv

#GMARegionalTV

source

Continue Reading

Trending

Мы используем cookie-файлы для наилучшего представления нашего сайта. Продолжая использовать этот сайт, вы соглашаетесь с использованием cookie-файлов.
Принять